1_tgAL_header_1215c.jpg2_tgAL_header_partner.jpg3_tgAL_header_lb.jpg4_tgAL_header.jpg5_tgAL_header_3z.jpg

 

Newsletter tgAL du projet d'établissement

 

tgAL Flyer avec invitation à la conférence de Jean Feyder,
adressé à tous les parents d'élèves avec le bulletin de décembre 2013

tgAL newsletter 9 - novembre 2013

Annexe tgAL newsletter 9 - Jean Feyder, LW 16 oct 2013

tgAL newsletter 8 - avril 2013

tgAL newsletter 7 - janvier 2013 (spécial Fukushima - 2 ans)

tgAL newsletter 6 - janvier 2013

tgAL newsletter 5 - novembre 2012 - student edition

tgAL newsletter 5 - novembre 2012

tgAL newsletter 4 - juin 2012 - student edition

tgAL newsletter 3 - mars 2012

tgAL newsletter 3 - mars 2012 - student edition

tgAL newsletter 2 - novembre 2011

tgAL newsletter 1 - avril 2011

 

 

Bilans annuels du projet d'établissement tgAL

Bilan de l'année scolaire 2012-13: année 2 du projet

Bilan de l'année scolaire 2011-12: année 1 du projet

 

Bilan intermédiaire de l'année scolaire 2012-13

Afin de pouvoir réaliser la priorité de départ de notre projet d'établissement (Global und vernetzt denken, nachhaltig handeln - (nicht nur) in der Schule! ), nous avons défini 3 objectifs à atteindre. Tout comme en l'année 2011-12, nous avons pu réaliser la quasi-totalité des activités des 3 objectifs prévues.

En ce qui concerne l'objectif 1 (Schüler und Lehrer lernen vernetztes Denken, um im Alltag nachhaltig zu handeln), l'outil "classes projets" nous a permis d'impliquer 2 à 3 enseignants pour chacune des 7 classes projets. Comme nous avons organisé deux formations continues ainsi que 2 expositions, le nombre de collègues qui reprennent les sujets du développement durable dans les cours devrait être sensiblement supérieur à 20. Grâce à notre journée projet spécifique en classe de quatrième sur le développement durable et notre rallye écologique pour les classes de septième, toutes ces classes ainsi que plusieurs de leurs enseignants ont participé à au moins une activité sur le développement durable.

Pour progresser dans l'atteinte de l'objectif 2 (Das Athénée ist ein Lernort und Lebensraum, um BNE zu fördern), nous avons continué à impliquer la direction, le secrétariat et le personnel technique (électricté verte, économie de papier, nettoyage écologique). Des pourparlers réguliers mais assez longs avec la responsable de Restopolis nous ont permis d'éliminer tous les déchets d'emballage de la cafétéria (cf. Iesskultur am Kolléisch) et de promouvoir une culture d'alimentation sans plastique chez nos élèves. Des contacts avec d'autres lycées du campus, la Ville de Luxembourg et l'Oekozenter ont été établis afin de lancer une action contre les déchets d'emballages importés par les élèves des points de ventes avoisinants du campus.
Comme beaucoup de nos idées pour la structure intermédiaire et le bâtiment rénové (présentées aux  architectes de l'administration des bâtiments publics en 2012) n'ont malheureusement pas été réalisées dans la structure intermédiaire, nous avons montré à l'aide de l'exemple du papier sèche-mains le gaspillage excessif de ressources et d'argent (11000 € par an rien que pour l'achat et l'élimination de ce papier!). Notre revendication pour des sèche-mains électriques à air froid de la dernière génération aurait permis de respecter la nouvelle loi de 2012 sur la gestion des déchets et d'économiser beaucoup de ressources ainsi que 27000 € en quatre ans (cf. l’économie et l’écologie mises aux WC!). Nous réitérons nos revendications de 2012 pour nos 2 bâtiments!

Par sa lettre du 25 janvier 2013 le Ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures Marco Schank nous a félicité pour notre prise de position au sujet des emballages dits « bio ». Il va de soi que cette reconnaissance ministérielle pour notre travail nous a motivé de poursuivre dans la voie que nous avons entamée (pdf-download).

Pour atteindre l'objectif 3 (Das Athénée ist Partner im Netzwerk für nachhaltige Entwicklung in Luxemburg), nous avons été présents à plusieurs rencontres nationales de la plate-forme sur l'é.d.d. Le 8 octobre 2012, la charte nationale sur l'enseignement au développement durable a été signée par tous les acteurs luxembourgeois; cette signature a été suivie par une conférence de presse. Nous avons été présents à 2 autres séminaires, l'un étant d'ordre national et l'autre réunissant des responsables de la grande région. Un échange scolaire avec un lycée de Lausanne a pu être réalisé au sujet des nouveaux éco quartiers urbains. Nos contacts avec le CRP Tudor ont été intensifiés et ont abouté à une formation continue pour enseignants et deux séminaires pour nos classes par des spécialistes chercheurs. La promotion de la qualité des produits de notre cafétéria a pu être intensifiée par des contacts réguliers avec Restopolis qui propose maintenant beaucoup d'alternatives aux repas de viande. Nous avons intensifié notre présence sur internet par notre nouveau site http://www.al.lu/index.php/pe et nous avons maintenu sur mySchool "notre" nouvelle branche "éducation au développement durable" parmi les branches et matières,  au service de tous les élèves et enseignants de la communauté scolaire luxembourgeoise. Par ce biais, d'autres écoles pourront profiter de nos expériences.

Pour notre dernière année de ce projet très vaste et en développement constant, toute une série de manifestations est prévue. Ainsi, nous allons publier des critères pour organiser une fête scolaire écologique et solidaire ainsi que des critères pour des voyages scolaires durables. Ces idées feront partie d’un ensemble de critères définissant un nouveau label national « École durable », à l’instar des projets allemand « Agenda – Schule » et français « École 21 ». Une sortie en forêt est prévue avec la plantation de 1500 arbres ou haies par tous les élèves de sixième. Les élèves de cinquième et quatrième participeront à une journée projet sur la consommation responsable. Pour les élèves de troisième et deuxième, nous planifions une journée de présentation des métiers du secteur du développement durable en invitant des anciens de l’Athénée actifs dans des entreprises innovatrices. La clôture officielle se fera lors d’une conférence grand public. D’ores et déjà, la question du transfert des activités et des acquis dans le fonctionnement normal de l’établissement se pose… il faudra bien que notre travail des quatre années du projet aura été « durable » d’une certaine façon !

Marco Breyer

 

Bilan intermédiaire de l'année scolaire 2011-12

La première année de notre Projet d’établissement tgAL a été consacrée à la sensibilisation à notre grand défi qui s’intitule « Global und vernetzt denken, nachhaltig handeln (nicht nur) in der Schule ». Tous les acteurs de notre communauté scolaire, élèves, professeurs et personnel technique ont été amenés à développer les connaissances et la réflexion pour promouvoir l’éducation au développement durable (édd).

En cette première année, l’Athénée a commencé à mettre en valeur la priorité du projet :

L'Athénée est un partenaire actif dans le processus de formation pour l'éducation au développement durable au Luxembourg.

Les trois objectifs suivants ont été définis :

  1. Les élèves et les professeurs s'initient à la pensée systémique afin de l'appliquer dans leur quotidien.
  2. L'Athénée est un lieu de vie et d'apprentissage pour promouvoir l'éducation au développement durable (édd).
  3. L'Athénée est un partenaire actif du réseau pour le développement durable au Luxembourg.

Le groupe de pilotage, dirigé par M. Marco Breyer, est constitué de Mmes Nathalie Bock, Connie Huls et Diane Jacques ainsi que MM Jean-Louis Gindt et Serge Kelsen. Nos activités sont documentées sur le « Webfolio tgAL » (www.tgal.web.myschool.lu) et le site Internet de l’Athénée (www.al.lu/index.php/pe).
Les résultats obtenus en cette première année de sensibilisation.

Nos objectifs 1 et 2 visent à intégrer le développement durable aussi bien dans les cours que dans les structures de notre bâtiment. Notre but est une école dans laquelle les décisions prises ont été analysées au préalable sur leur impact écologique. Tous les partenaires scolaires peuvent ainsi être conscients de leurs actes, et l'école peut prendre la fonction de structure modèle pour les élèves et avoir un impact à des niveaux aussi différents que la gestion des déchets et des ressources, de l'énergie, des produits de nettoyage, de l'alimentation, etc.

En ce qui concerne le premier objectif, nous avons pu motiver une vingtaine de collègues impliqués directement dans sept classes projet édd. La série de formations continues, d'expositions et de conférences organisées au cours de l'année a motivé beaucoup de  collègues à reprendre les sujets du développement durable dans leurs cours. En vue d'encourager l'insertion des thématiques liées à l’écologie, l’économie et les défis sociaux, la médiathèque offre un grand espace tgAL afin de permettre aux enseignants et aux élèves de se documenter et d'y trouver les films et les livres nécessaires pour leurs recherches ou leurs cours. Par ailleurs, grâce à nos journées projet spécifiques en 7e, 4 e et 2 e, tous les élèves de ces classes ainsi que de nombreux enseignants ont participé à au moins une activité sur le développement durable. En 3e, le cours interdisciplinaire à option OGLOBAL a permis à une vingtaine d’élèves de développer la pensée systémique dans le cadre du développement durable.

Pour progresser dans l'atteinte du second objectif, la direction, le secrétariat ainsi que le personnel technique ont aussi été impliqués activement. C’est ainsi que nous avons pu obtenir des résultats, notamment, dans les domaines de l’électricité verte, de l’économie de papier ou du nettoyage écologique. Ensemble avec la direction et les architectes de l'administration des bâtiments publics, nous avons pu réfléchir à la mise en pratique de cet objectif dans notre structure intermédiaire à partir de septembre 2012 et dans le bâtiment rénové pour 2015/2016.

Par ailleurs, nous avons constaté au cours de l'année que notre présence dans les réseaux édd (objectif 3) engendre des opportunités d'ouverture de l'école au monde extérieur. Nous avons été sollicités par maintes organisations pour réaliser des projets avec nos élèves, comme par exemple différentes ONGD, comme Fairtrade Lëtzebuerg ou Caritas Bangladesh ou encore le Centre de Recherche Tudor, Restopolis, ... .

Ce dernier objectif est un chantier très vaste et en croissance permanente. En janvier, nous avons pu réaliser une rencontre nationale de la plate-forme sur l'édd et tout au long de l'année, des représentants du PE de l'Athénée ont participé à beaucoup de rencontres au Luxembourg et à l'étranger (Allemagne, Suisse). Afin d'élargir nos possibilités de contacts, des liens avec des firmes luxembourgeoises et des ONG ont été tissés. Nous avons de même organisé des rencontres avec le département pédagogique de l'Université de Luxembourg.

Afin de permettre l'accès à toutes nos ressources pour l'ensemble de la communauté scolaire au Luxembourg, nous avons créé, dans le répertoire de mySchool, la branche « éducation au développement durable » parmi les branches et matières. Par ce biais, nous espérons avoir posé la première pierre pour la création d'une banque nationale de ressources édd.

Marco Breyer