Publié le lundi 10 mai 2021   |   Nouveaux contenus

Géographie

Classe de troisième

La géographie comme science de la description de la Terre s’intéresse aussi bien aux aspects physiques de la nature du globe (géographie physique) qu’aux aspects sociaux de la mise en valeur du globe par l’Homme (géographie humaine).

  • Le programme de la classe de 3e G combine ces aspects dans le cadre de l’étude des paysages terrestres et des efforts d’aménagement de ces paysages par l’Homme.
  • Dans une première étape, l’étude de la formation et du façonnement des reliefs terrestres permettra aux élèves de comprendre la genèse et l’évolution naturelle de notre environnement physique.
  • Dans une deuxième étape, l’étude de l’aménagement des paysages terrestres leur permettra de comprendre l’influence de plus en plus profonde de l’Homme, par des choix politiques et économiques, dans l’aménagement d’espaces agricoles et d’espaces côtiers ou montagneux très variés.
  • Finalement, l’étude de l’aménagement d’espaces urbains et industriels permettra aux élèves de se familiariser avec la création d’espaces tout à fait artificiels, résultant uniquement de choix humains.

Ce programme exige un intérêt réel pour l’impact de décisions politiques, économiques et sociales dans le contexte de l’aménagement des territoires de la Terre et des problèmes qui en résultent.

Les bases du travail d’analyse géographique restent classiques, à savoir : cartes, images, croquis, schémas, diagrammes et autres documents.

Au-delà de la simple mémorisation de faits, l’élève devra faire preuve de capacité de réflexion critique, de transfert de connaissances théoriques à des cas de figure pratiques et de compétences de travail avec les outils géographiques évoqués.

Classe deuxième et de première

Après la classe de troisième, le programme prend une tournure résolument géoéconomique et géopolitique dans le contexte de la mondialisation et des enjeux et recompositions territoriaux qui en découlent.

L’objectif du programme de la classe de deuxième est de réfléchir à l’organisation et la recomposition de notre monde actuel. Les grands thèmes seront la diversification des espaces de production et des acteurs économiques, le processus mondial différencié de métropolisation ainsi que la recomposition des espaces ruraux de plus en plus multifonctionnels, mais également en proie à la fragmentation. Une étude de cas approfondie sur un espace en marge de la mondialisation et/ou d’un espace profondément ancré dans la mondialisation complètera le programme.

En classe de première, le programme est constitué de deux grandes parties. La première, globale, portera sur l’étude de l’impact de la mondialisation sur les territoires terrestres entre intégrations et rivalités. Deux grands thèmes y seront traités dans l’optique de la mondialisation : l’intégration et les dynamiques inégales des territoires ainsi que le rôle central des mers et des océans. Dans la deuxième partie, plus régionale, seront analysées la situation complexe de l’Union Européenne dans l’espace mondialisé ainsi que les multiples recompositions spatiales de la Chine sous l’effet de son développement extrêmement dynamique qui ne cesse d’étendre sa zone d’influence.