Publié le lundi 10 mai 2021   |   Nouveaux contenus

Philosophie

La philosophie étant la discipline transversale de culture générale amorce et continue la réflexion en amont et en aval des problèmes que posent les sciences pures, les sciences naturelles et les sciences humaines. La finalité première du cours de philosophie est d’amener l’élève à questionner le monde qui l’entoure, ses savoirs ainsi que sa pratique quotidienne, et ce à travers l’étude de textes et de concepts philosophiques fonctionnant comme outils de travail. Cette étude permet à l’élève de se familiariser avec des auteurs classiques, les thèmes et problèmes évoqués, d’apprendre à connaître un certain nombre de doctrines, d’argumentations et de théories, bref : des éléments de l’histoire de la philosophie. 

Or, la transmission de ces savoirs n’est pas un but en soi : le cours de philosophie vise surtout une formation de l’esprit grâce à l’initiation aux méthodes de la pensée philosophique. Ainsi il s’agit pour l’élève de se confronter à un penseur, de retracer son argumentation et d’en discuter le sens et la portée. Les concepts philosophiques invitent à la réflexion sur le bien-fondé de leurs définitions, leur rôle dans la tradition et leur potentiel dans les discussions actuelles. L’initiation à la pensée philosophique sert donc à développer chez les jeunes un certain nombre de compétences et de valeurs intellectuelles qui facilitent leur insertion dans une société démocratique et pluraliste :

  • L’esprit d’ouverture, le sens du dialogue et l’autonomie intellectuelle.
  • La problématisation et la conceptualisation.
  • La rigueur intellectuelle : l’analyse différenciée, l’argumentation logique et cohérente, l’ex­pression adéquate et la formulation intelligible et persuasive.

Pour la section G-sciences politiques, outre des modules sur l’épistémologie, l’éthique et la logique, un focus particulier est mis sur la philosophie politique, la philosophie du droit et les problèmes philosophiques soulevés par la sociologie.